top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

Retour sur les dossiers chauds de la rentrée parlementaire à Québec

Avec la reprise des travaux parlementaires à l’Assemblée nationale, l’actualité politique au Québec a connu une effervescence en janvier. Nomination controversée, langue française, avenir énergétique, projets de loi à l’étude : nous vous proposons une sélection d’enjeux qui ont retenu notre attention. Bonne lecture!


Une nomination controversée du fédéral met les partis politiques québécois dans l’embarras

Les partis politiques québécois ont vu leurs plans pour la rentrée parlementaire chamboulés par l’annonce de la nomination d’Amira Elghawaby à titre de conseillère spéciale de Justin Trudeau en matière de lutte contre l’islamophobie. Par le passé, Mme Elghawaby a été particulièrement critique de la Loi 21 sur la laïcité de l’État et affirmé que les Québécois semblaient « influencés par un sentiment antimusulman». Le gouvernement caquiste a demandé, sans succès, sa démission.


Énergie : l’électrochoc Sophie Brochu, consultation sur l’avenir énergétique à venir

À la mi-janvier, la PDG d’Hydro-Québec, Sophie Brochu, a pris le Québec par surprise en annonçant son intention de quitter en avril prochain. Depuis, les départs à la direction de la société d’État s’accumulent : la présidente du Conseil d’administration, de même que le numéro deux d’Hydro-Québec, sont également sur le départ. Ces bouleversements organisationnels, que l’opposition impute à la CAQ, surviennent au moment où l’énergie est au cœur des débats : François Legault a annoncé la tenue, ce printemps, d’une vaste consultation publique sur l’avenir énergétique du Québec. Le gouvernement prévoit aussi déposer un projet de loi sur la sobriété énergétique plus tard cette année.


Une nouvelle offensive gouvernementale pour inverser le déclin du français

En matière de protection de la Langue française, le gouvernement caquiste n’a pas l’intention de s’arrêter à Loi 96 adoptée lors de son premier mandat. Le ministre de la Langue française, Jean-François Roberge, a annoncé le lancement d’un grand chantier sur la question, qui devrait notamment inclure une consultation publique et un forum d’experts. Au terme de cette démarche, un nouveau plan d’action gouvernemental devrait être présenté, au plus tard à l’automne 2023.


Commissions parlementaires : données de Santé et Stratégie de développement durable

L’étude du projet de loi sur les données en Santé, piloté par Éric Caire, a essuyé ses premières critiques de la Commissaire à la Santé et au bien-être, pour qui le projet de loi mérite d’être précisé davantage afin de laisser le moins de place possible à son interprétation. Du côté du projet de loi sur les tarifs d’Hydro-Québec, les entreprises réclament d’être incluses dans le gel de la hausse des tarifs de 3% prévu par le projet de loi.


Âge de la retraite : le Québec sur les traces de la France ?

Alors que le débat sur le report de l’âge de la retraite fait rage en France, la Commission des Finances publiques débutera le 8 février prochain les consultations particulières sur le document de consultation sur l’avenir du Régime des rentes du Québec . Parmi les propositions qui y figurent, on retrouve notamment un rehaussement à 62 ans, voire à 65 ans, de l’âge minimal requis pour commencer à toucher la rente. Si on ne connait pas la position du gouvernement caquiste sur cet enjeu, on sait déjà qu’il pourrait s’agir pour lui d’un sujet délicat : d’un côté, une telle mesure favoriserait le maintien en emploi dans un contexte de pénurie de main-d’œuvre et serait probablement saluée par les principaux acteurs économiques: de l’autre, elle serait fort probablement accueillie négativement par les aînés, qui constituent une base électorale importante pour François Legault. À suivre!

Kommentare


bottom of page