top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

Retour sur l’actualité québécoise

Dernière mise à jour : 11 déc. 2023

Alors que les députés ont déserté les couloirs de l’Assemblée nationale pour regagner leur coin de pays, l’équipe de Québec Now vous propose un dernier tour de l’actualité québécoise cette année. N’ayez crainte : notre équipe sera de retour en force en 2024, pour décortiquer, pour vous, les nouvelles qui vont vibrer la Belle province. Bonne lecture, et Joyeux Noël à tous et toutes!

 

Secteur public : le spectre de la grève générale illimitée

Malgré la nomination d’un médiateur pour tenter de dénouer l’impasse, le gouvernement Legault et le Front commun syndical, qui représente 420 000 employés du secteur public, n’ont pas été en mesure, au moment d’écrire ces lignes, de parvenir à une entente pour le renouvellement des conventions collectives. Après avoir tenu des grèves de quelques jours à l’automne, puis d’une semaine à la mi-décembre, les syndicats ont prévenu que la prochaine étape pourrait être le déclenchement d’une grève générale illimitée, qui pourrait survenir dès janvier 2024. 

 

Des millions pour accueillir les Kings de Los Angeles à Québec

À peine une semaine après avoir présenté sa mise à jour économique, et avoir prévenu que la marge de manœuvre économique de la province s’était significativement épuisée, le ministre Éric Girard a annoncé l’octroi d’une subvention de 5 à 7 millions de dollars pour la présentation d’un match des Kings de Los Angeles au Centre Vidéotron, à Québec. Loin d’obtenir l’effet espéré, cette annonce a suscité, dans le contexte économique difficile, une levée de bouclier de la part de plusieurs acteurs du monde politique et économique. 

 

Frais de scolarité pour les étudiants étrangers : nouvelle proposition du gouvernement

Le gouvernement Legault, proposera un nouveau scénario sur la question des frais de scolarité des étudiants de l’extérieur du Québec. Ainsi, les étudiants canadiens subiraient une hausse de 33% de leur facture, au lieu de celle de 100% préalablement envisagée. La facture des étudiants provenant de l’extérieur du pays demeurerait, pour sa part, doublée. L’Université Bishops, située à Sherbrooke, devrait vraisemblablement être exemptée de cette réforme. 

 

La réforme en santé adoptée sous bâillon

Comme il fallait s’y attendre, le gouvernement Legault a finalement eu recours à la procédure exceptionnelle du bâillon pour faire adopter l’imposante réforme du réseau de la Santé de Christian Dubé (projet de loi 15). Le ministre pourra désormais se consacrer à la mise sur pied de l’Agence Santé Québec, qui aura pour mission de gérer les aspects opérationnels du réseau de la Santé. Cette agence devrait être opérationnelle dès le printemps prochain. 

 

Projets de loi : une session chargée pour les parlementaires

Le gouvernement Legault a profité de la dernière session pour faire adopter plusieurs projets de loi, notamment sur la taxation municipale, la modernisation de la profession notariale, sur la durabilité et la réparabilité des biens de consommation, sur la lutte à l’hébergement touristique illégal, et sur l’allègement du fardeau règlementaire et sur de nouveaux droits en matière d’expropriation pour les municipalités notamment. D’autres pièces législatives importantes, dont celle sur l’habitation, devront attendre à 2024 avant d’être adoptées.

 

Les appuis à la CAQ plongent, le PQ en profite

La lune de miel des Québécois avec la CAQ est-elle officiellement terminée? Deux récents sondages mesuraient une baisse des appuis à la formation de François Legault, qui récolterait désormais 24%. La situation profite directement à Paul Saint-Pierre-Plamondon et au Parti Québécois, qui fait un bond pour se retrouver en première position des intentions de vote, à 30%. S’il s’agit peut-être simplement d’une saute d’humeur passagère des Québécois, il n’en demeure pas moins qu’il s’agit du premier sondage depuis l’arrivée au pouvoir de François Legault, en 2018, qui donne la CAQ ainsi distanciée. Le parti devra s’adapter et revenir à son essence pour regagner la faveur des Québécois.

 

Une nouvelle co-porte-parole pour Québec solidaire

 Émilise Lessard-Therrien, ancienne députée de Rouyn-Noranda–Témiscamingue, a été élue co-porte-parole de Québec solidaire, succédant à Manon Massé. Originaire des régions, l'agricultrice du Témiscamingue a souligné que sa nomination visait à éviter les erreurs de la campagne de 2022, spécifiquement pour mieux représenter et attirer les citoyens ruraux. Le parti de gauche a choisi d’élire une personne provenant de la ruralité pour se défaire de son étiquette urbaine et ainsi tenter de faire des gains à l’extérieur de l’île de Montréal. 

Comments


bottom of page