top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

Québec présente son Plan santé

Mise en contexte

Ce mardi 29 mars 2022, le ministre de la Santé Christian Dubé a procédé à la présentation officielle de son plan d’action pour le réseau de la santé. Selon le ministre Dubé, ce plan, qui se décline en 50 mesures et vise un horizon 2025, entend offrir aux Québécoises et aux Québécois des soins à échelle humaine et performants. À l’occasion, il était accompagné du ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant.


À la suite des deux dernières années de pandémie COVID-19, plusieurs lacunes du système de santé sont ressorties de manière flagrante. Le plan annoncé aujourd’hui constitue le premier jalon important de la réponse du gouvernement du Québec.


Plusieurs des mesures proposées devront être précisées par des lois et règlements au cours des prochains mois, voir des prochaines années. Il s’agit aussi d’une pierre angulaire pour le programme électorale de la Coalition Avenir Québec en vue des élections d’octobre prochain.


Comme le secteur de la santé est un des piliers de notre travail, il nous fait plaisir de vous faire part des principales aspirations présentées dans le plan aujourd’hui.


Principales mesures

Améliorer l’accessibilité et la qualité des soins de santé :

  • Mise en place d’un guichet d’accès unique pour tous les soins de première ligne.

  • Décloisonnement des professions du réseau de la santé, notamment pour les pharmaciens et les ambulanciers. Permettre davantage d’actes médicaux aux professionnels autres que les médecins.

  • Changement au mode de rémunération des médecins de famille pour favoriser la prise en charge de patients.

  • Mise en place de centres de commandement dans les hôpitaux pour gérer les urgences.

  • Complémentarité entre le réseau public et le privé.

  • Meilleur encadrement du recours aux agences.

  • Amélioration de la qualité des repas offerts en CHSLD.

Recrutement massif de nouveau personnel :

  • Embauche de ressources administratives afin d’alléger le travail du personnel soignant.

  • Embauche de 1000 infirmières à l’étranger.

  • Implantation de programmes de formation accélérés.

Favoriser la rétention du personnel en place :

  • Élimination du temps supplémentaire obligatoire dans la gestion courante des opérations.

  • Mise en place d’un système d’autogestion locale des horaires dans les établissements. Possibilité de modifier la durée des quarts de travail.

  • Favoriser la conciliation travail-vie personnelle du personnel du réseau.

Modernisation des infrastructures immobilières et technologiques du réseau :

  • Implantation d’un dossier de santé numérique unique.

  • Déploiement d’un système de gestion intégré des ressources humaines, financières et des approvisionnements afin d’avoir un meilleur accès aux données et favoriser la prise de décision.

  • Construction de nouvelles maisons des aînés.

  • Ajout de lits dans les hôpitaux.

  • Accélération des travaux de rénovation et d’agrandissement des hôpitaux et des CHSLD existants.

Un financement plus adéquat pour le réseau de la Santé :

  • Modification du financement des établissements afin qu’il soit davantage axé sur le patient.

  • Appel à augmenter les transferts fédéraux en santé.

Le grand chantier proposé est ambitieux et une telle décentralisation d’un système aussi lourd exigera de nombreux ajustements en cours de route.


Nous continuerons de suivre la situation pour vous et de vous informer des changements dans les meilleurs délais.


Comments


bottom of page