top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

L'année 2024 au Québec : enjeux et défis politiques majeurs 

À l'aube de l'année 2024, le Québec se prépare à traverser une période mouvementée sur le plan politique. Le gouvernement, dirigé par un premier ministre dont la popularité a chuté à la suite à une année marquée par des grèves dans le secteur public et quelques décisions impopulaires, se trouve à un carrefour crucial pour la suite de son mandat. 

 

Un remaniement ministériel stratégique ? 

Après un premier mandat sans remaniement ministériel majeur, la possibilité d'un changement dans l'équipe gouvernementale se profile. Un tel remaniement pourrait être une stratégie pour revigorer le gouvernement, présenter un nouveau plan d’action et renouveler son image auprès de la population. 

 

Une réforme énergétique à l'horizon 

Le ministre de l'Économie et de l'Énergie, Pierre Fitzgibbon, jouera un rôle central avec la présentation d'un projet de loi sur l'énergie prévue cet hiver. L'objectif est de moderniser Hydro-Québec et la Régie de l'énergie. Ce projet suscite de nombreuses spéculations, y compris au niveau de la production privée d’électricité, d'autant plus que le Québec fait face à une potentielle pénurie énergétique et que le ministre promeut la sobriété énergétique sans toutefois détailler comment cette sobriété pourrait s’articuler. 

 

Santé Québec : un défi de taille 

La réforme du système de santé, adoptée sous bâillon fin 2023, entraîne un immense défi pour le ministre de la Santé Christian Dubé : la mise en place de l'agence Santé Québec qui s’occupera de la gestion de l’ensemble du réseau. Dans un contexte où les urgences débordent et où les listes d'attente pour les chirurgies s'allongent, cette nouvelle agence a la lourde tâche de redresser un système de santé en difficulté. 

 

Des contraintes budgétaires pressantes 

Le ministre des Finances, Éric Girard, s'apprête à présenter un budget printanier marqué par renversement de situation, soit un manque de marge de manœuvre financière. Les révisions à la baisse des prévisions pour 2023, le coût des ententes avec le secteur public et le ralentissement de la création d'emplois imposent des choix difficiles, notamment en ce qui concerne le financement de grands projets. Ces enjeux ont le potentiel d’exacerber les tensions au sein d'un caucus déjà ébranlé par le manque de direction politique claire sur des projets tels que le controversé troisième lien autoroutier entre Québec et Lévis. 

 

Course à la chefferie et rumeurs d’élections fédérales  

Dans un contexte politique déjà chargé, l'attention se tournera également vers la course à la chefferie du Parti libéral du Québec. Denis Coderre, ancien ministre libéral fédéral et maire de Montréal, a confirmé qu'il envisageait de se présenter à la tête du Parti libéral du Québec. Personnage haut en couleur, Denis Coderre pourrait brouiller les pistes et apporter un peu d'animation dans une course à la direction qui, jusqu'à présent, n'a guère attiré l'attention. Cette élection interne, se déroulant dans une période de réflexion et de reconstruction pour le parti, s'annonce comme un indicateur clé de l'orientation future de cette formation politique au Québec. 

 

Par ailleurs, les rumeurs persistantes d'élections fédérales prévues pour 2024 viennent complexifier le paysage politique. Cette éventualité suscite un intérêt accru pour le positionnement des différents partis québécois sur l'échiquier fédéral. Dans ce cadre, il sera intéressant de suivre les stratégies adoptées par ces partis, notamment en réponse à l'incitation controversée du premier ministre du Québec en 2021 qui avait appelé à ne pas soutenir le Parti libéral du Canada.  

 

En somme, 2024 s'annonce comme une année charnière pour le gouvernement du Québec, avec une multitude de défis à relever et des décisions cruciales à prendre. Il y aura moins de place pour le louvoiement et l’hésitation. La capacité du gouvernement à naviguer à travers ces enjeux déterminera non seulement son avenir politique, mais aussi le paysage socio-économique de la province pour les années à venir. 

 

Comments


bottom of page