top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

L’actualité de mai en bref

Il n’y a pas que la température qui se réchauffe ces temps-ci : l’actualité québécoise est, elle aussi, en plein bouillonnement! Fidèles à notre habitude, nous vous présentons un concentré des nouvelles qui ont rythmé le quotidien des Québécoises et des Québécois en ce début de printemps. Bonne lecture!

 

Nouvelle Agence Santé Québec : Christian Dubé a choisi sa top gun

Une nouvelle étape importante a été franchie dans la mise en place de l’agence Santé Québec. Le ministre de la Santé, Christian Dubé, a officiellement annoncé la nomination de Geneviève Biron à titre de toute première présidente-directrice générale de la nouvelle société d’État, dont la mission de gérer les opérations de l’immense réseau de santé public québécois. Madame Biron, issue du privé, a notamment dirigé Biron Groupe Santé, et a notamment contribué à mettre en place Imagix, aujourd’hui le plus grand service d’imagerie médicale au Québec. Le choix d’une gestionnaire de haut niveau du secteur privé pour diriger Santé Québec était attendue : déjà lors de l’étude de projet de loi créant l’organisme, le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait fait connaître sa volonté d’attirer un top gun issu de l’extérieur du réseau public pour prendre sa tête. Malgré tout, cette nomination a suscité son lot de critiques, plusieurs syndicats y voyant un symbole de la place grandissante que prendrait le secteur privé en santé. Il est à noter que madame Biron sera assistée dans ses fonctions par monsieur Frédéric Abergel, à titre de vice-président exécutif aux opérations et à la transformation. Monsieur Abergel est un gestionnaire d’expérience au sein du réseau public, lui qui était jusqu’à maintenant président-directeur général (PDG) du Centre hospitalier de l'Université de Montréal. Il aura notamment comme mission d’assurer un lien entre Santé Québec et les PDG des actuels CISSS et CIUSSS, afin de favoriser un atterrissage en douceur de Santé Québec. Le mandat de ce tandem complémentaire sera colossal : en plus de l’implantation fonctionnelle de Santé Québec, le ministre Dubé souhaite opérer un important changement de culture au sein du réseau public, avec comme objectif un service aux patients plus rapide et aussi, plus humain. L’organisme sera également désormais l’employeur unique des quelque 330 000 employés du réseau de la santé du Québec.

 

Les départs se succèdent à la CAQ

Au cours des dernières semaines, les départs se sont enchaînés au sein de l’équipe de François Legault. Parmi les plus remarqués, le député d’Arthabaska, Éric Lefebvre, a fait le choix de quitter le caucus caquiste pour se présenter comme candidat au sein de l’équipe de Pierre Poilievre aux prochaines élections fédérales. Le premier ministre a également dû composer avec les départs de son directeur des relations médias, de son directeur des politiques gouvernementales, de sa directrice des communications gouvernementales et de son conseiller politique aux priorités régionales. Ces départs surviennent dans un contexte déjà défavorable à la CAQ, qui est à la traîne dans les sondages.

 

Le chef du Parti Québécois sous la loupe

Grand meneur dans les sondages, le chef du Parti Québécois, Paul St-Pierre-Plamondon, se retrouve soudainement scruté de beaucoup plus près par les journalistes, et aussi, attaqué de manière beaucoup plus soutenue par le gouvernement, mais aussi par les autres partis d’opposition. Monsieur St-Pierre-Plamondon a notamment dû se défendre d’avoir la mèche courte après avoir quitté précipitamment l’étude des crédits du Conseil exécutif, après une réponse du premier ministre jugée insatisfaisante par le principal intéressé.

 

Québec Solidaire : une co-porte-parole démissionne, le parti en crise

Dans une longue lettre ouverte, la co-porte-parole féminine de Québec solidaire, Émilise Lessard-Therrien, a officiellement annoncé sa démission, en écorchant au passage son co-porte-parole masculin Gabriel Nadeau-Dubois et sa garde rapprochée. Ce départ a permis de lever le voile sur une crise qui, visiblement, couvait longtemps au sein du parti de gauche. Après une semaine ponctuée par des critiques, des dénonciations et des départs, Gabriel Nadeau-Dubois, toujours soutenu par son caucus, a appelé à réformer en profondeur son parti, afin d’en faire un vrai parti de gouvernement. Réussira-t-il?

 

Projet de loi sur l’énergie: un dépôt attendu d’ici juin

Le dépôt du tant attendu projet de loi sur l’énergie du ministre de l’Économie, de l’Innovation et de l’Énergie, Pierre Fitzgibbon, semble se préciser : celui-ci devrait avoir lieu au cours des prochaines semaines, « d’ici le mois de juin », selon le principal intéressé. Reste toutefois à savoir ce qu’il contiendra : au cours des dernières semaines, le gouvernement a émis des signaux contradictoires sur plusieurs éléments phares de la pièce législative, notamment sur la hausse des tarifs résidentiels d’électricité et sur la production privée d’électricité. À suivre!

 

Le transport collectif, mission de l’État québécois ou pas ?

La ministre des Transports Geneviève Guilbault a suscité toute une controverse en déclarant, lors de l’étude des crédits de son ministère, que le transport collectif « n’était pas une mission de l’État québécois ». Par ces propos, la ministre voulait répondre aux maires et mairesses, qui réclament d’importants investissements pour pallier aux déficits des sociétés de transport dont ils ont la responsabilité. La ministre, imagée, a conclu en appelant chacun « à gérer sa fougère », faisant ainsi sourire plus d’un observateur de la scène politique québécoise.

 

Imposition des gains en capital : Québec imite Ottawa

Moins d’une semaine après le dépôt du budget fédéral, qui contenait une augmentation surprise du taux d’inclusion des gains en capital supérieurs à 250 000$, le gouvernement du Québec a décidé, officiellement pour des raisons d « harmonisation », de faire de même. Le ministre des Finances, Éric Girard, juge que cette nouvelle mesure pourrait faire fondre le déficit du Québec d’environ un milliard de dollars. Une somme certainement bienvenue, compte tenu de l’état actuel des finances publiques québécoises.

 

 

 

Comments


bottom of page