top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

L’actualité d'avril en bref

Pas le temps de suivre l’actualité politique québécoise au quotidien? Pas de problème, nous le faisons pour vous! Si le mois qui vient de s’écouler a inévitablement été marqué par la mise en rencart du projet de troisième lien, une promesse-phare de la CAQ et de François Legault, d’autres éléments sont dignes de mention, et on vous les sert sur un plateau d’argent. Bonne lecture!


Verglas : Hydro-Québec dans la tourmente

Les premières semaines d’avril n’auront pas été de tout repos pour Hydro-Québec. En plus de voir sa PDG Sophie Brochu officiellement quitter ses fonctions, son réseau a été particulièrement éprouvé par la tempête de verglas du 5 avril, qui a privé plus d’un million de foyers québécois d’électricité. La Société d’État s’est retrouvée dans la tourmente pour sa gestion approximative de la crise, qui aura laissé plusieurs aînés et autres personnes vulnérables sans courant, et ce, parfois pendant plusieurs jours. Hydro-Québec a été accusée de n’avoir rien appris de la crise du verglas qui a frappé le Québec en 1998. Une électricité stable et abordable constitue depuis longtemps un avantage concurrentiel pour le Québec, et les problèmes d'Hydro-Québec ou du réseau électrique sont toujours une source d'inquiétude pour les secteurs public et privé.


Travail des mineurs : le ministre croule sous les demandes d’exceptions

La volonté du gouvernement du Québec d’interdire aux jeunes de 14 ans et moins de travailler suscite une certaine inquiétude dans les milieux économiques : lors de l’étude du projet de loi, les représentants de certains restaurateurs, de détaillants, et de PME, mais aussi des agriculteurs se sont succédé devant les parlementaires afin de demander aménagements, exceptions et dérogations. Réussiront-ils à convaincre le ministre du Travail Jean Boulet? Ça reste à voir : si le ministre s’est dit ouvert à des exceptions supplémentaires, sa marge de manœuvre sera limitée, au risque de faire éclater le fragile consensus qui existe auprès des partis d’opposition, des syndicats et du patronat. À suivre!


Santé : projet de loi sur les agences privées adopté, Santé Québec à l’étude

À peine le projet de loi visant à limiter le recours aux agences privées dans le système de la santé adopté, les parlementaires ont amorcé l’étude d’un autre pan majeur du Plan Santé de Christian Dubé : le projet de loi visant à améliorer l’efficacité du réseau de la Santé, notamment par la mise en place de l’agence Santé Québec. La nouvelle agence devrait coordonner les opérations du réseau de soins de santé, tandis que le ministère conservera son rôle dans la détermination de son orientation et l'allocation des fonds. Si les gestionnaires du réseau applaudissent la réforme, plusieurs intervenants, dont la Commissaire à la Santé, ont remis en doute la décentralisation promise par le ministre. De quoi alimenter les réticences de l’opposition à adopter rapidement l’imposant projet de loi, qui comporte près de 1200 articles.


Vers une augmentation des seuils d’immigration ?

Après avoir défendu le maintien des seuils d’immigration à 50 000 nouveaux arrivants par année contre vents et marées, le gouvernement caquiste songerait désormais à les augmenter sensiblement ces seuils, à condition qu’une plus grande proportion de nouveaux arrivants soient francophones. L’objectif? Lutter contre la pénurie de main-d’œuvre et freiner le déclin démographique du Québec, seule nation francophone en Amérique du Nord. Si la ministre de l’Immigration Christine Fréchette devait confirmer cette orientation au terme de la consultation publique sur la question attendue plus tard cette année, il s’agirait d’un revirement majeur.


En vrac : Fonds bleu, vapotage et bien-être animal et intelligence artificielle

Contrairement au mois précédent, avril aura été relativement calme en matière de dépôt de nouveaux projets de loi. Le ministre de l’Environnement en a profité pour déposer son projet de loi 20, qui vise à décupler les redevances sur l’eau auxquelles sont assujetties les entreprises et à mettre en place un Fonds Bleu destiné à financer des mesures pour revaloriser, mettre en valeur et protéger les cours d’eau québécois. Le ministre de la Santé a également déposé un nouveau projet de règlement, qui viendrait formellement interdire les produits de vapotage ayant une saveur autre que le tabac. Le ministre de l’Agriculture, André Lamontagne, a lui lancé une consultation sur le bien-être des animaux de compagnie, dont les contours et les objectifs précis demeurent pour l’instant à préciser, tandis que le ministre de l’Économie, lui, en a ordonné une sur l’intelligence artificielle.


Étude des crédits : l’action gouvernementale sous la loupe des parlementaires

Du 24 avril au 5 mai, les commissions parlementaires mettront sur pause l’examen des différents projets de loi afin d’entreprendre l’étude des crédits des différents ministères et organismes du gouvernement du Québec. Il s’agit d’un exercice important de reddition de compte de l’État, qui donne parfois lieu à des moments surprenants, lorsque les membres de l'opposition ne se contentent pas de regarder les résultats des budgets.

Comentarios


bottom of page