top of page
Rechercher
  • David Boudeweel-Lefebvre

Aux Canadiens de décider

Ce matin à 10 h, le premier ministre Justin Trudeau s’est rendu à Rideau Hall pour demander à la nouvelle gouverneure générale, Mary Simon, de dissoudre le Parlement et ainsi déclencher la 44e élection fédérale. Le premier ministre a usé de sa prérogative de sursoir à la loi sur les élections à date fixe avec pour objectif d’obtenir un gouvernement majoritaire et d’avoir les coudées franches pour dicter l’agenda de la reprise post COVID-19.


Le chef libéral a déclaré que les dix-sept derniers mois ont apporté un lot de défis hors du commun, que ce soit la pandémie, la récession mondiale et la crise environnementale. Il souhaite donner la chance aux Canadiens de choisir comment finir la lutte contre la COVID-19. En votant, les citoyens auront l’occasion de se prononcer sur la suite pour le Canada, a-t-il dit.


La campagne électorale durera 36 jours (à compter du lundi 16 août). Le vote se tiendra donc le lundi 20 septembre prochain.


Alors qu’une quatrième vague de la COVID-19 s’amorce au pays, nous pouvons nous attendre à une campagne unique, innovante et pleine de rebondissements. L’avenir économique du pays, la stabilisation des finances publiques, les enjeux sociaux et environnementaux et la justice sociale seront sans contredit les thèmes phares de la campagne.


En réponse, le chef du Parti conservateur, Erin O’Toole, a affirmé qu’il ne faut pas mettre à risque la sécurité des Canadiens ni tous les efforts faits pour combattre la pandémie pour des gains politiques. Son message est centré sur le fait que Justin Trudeau n’a pas livré la marchandise et que les Canadiens doivent changer de gouvernement en votant pour un parti qui se concentrera sur la relance économique, l’ordre dans les finances publiques et les lois anticorruption.


Le chef du Bloc Québécois, Yves-François Blanchet, a quant à lui déclaré qu’il est irresponsable de tenir des élections en pleine pandémie. Il affirme que le dernier parlement aurait dû durer pendant 4 ans, respectant ainsi la loi sur les dates fixes. Il souhaite que la campagne soit stimulante .


Le chef du NPD, Jagmeet Singh, a déclaré que le Canada s’est dégradé au cours des six dernières années et que la pandémie a mis de l’avant les iniquités. Il croit que les « ultras riches » doivent payer leur juste part. Il a également mentionné qu’il est égoïste pour Justin Trudeau de déclencher des élections à ce moment-ci et que ce dernier ne le fait que pour obtenir davantage de pouvoir. Le chef du NPD a insisté sur l’importance de son parti dans la bonification des programmes gouvernementaux en lien avec la COVID-19. Son intention est certes que le prochain gouvernement soit minoritaire, afin que le NPD conserve une certaine balance du pouvoir.


La campagne sur le terrain débute dès aujourd’hui alors que les chefs commenceront à sillonner le pays. Justin Trudeau, Jagmeet Singh et Yves-François Blanchet seront à Montréal aujourd’hui. Pour sa part, Erin O’Toole sera à Ottawa à faire des rencontres virtuelles avec des citoyens du Québec et de la Colombie-Britannique.


Permettez-nous de vous souhaiter une bonne saison électorale!

ความคิดเห็น


bottom of page